Le film dont tout le monde parle mais que personne n'a vu ....

 

Affiche du film Giorgino
Téléchargez la bande annonce du film

 

Un film de Laurent Boutonnat
Durée : 2h57
Avec Mylène Farmer (Catherine Degrâce), Jeff Dahlgren (Giorgio Volli), Joss Ackland (Abbé Glaise), Louise Fletcher (Aubergiste), Frances Barber (Marie), Jean-Pierre Aumont (Sébastien)
Une production Laurent Boutonnat pour Heathcliff avec l'aide de Polygram, du CNC et de Canal +

 

Octobre 1918. Sitôt rendu à la vie civile, le jeune Giorgio Volli part à la recherche du groupe d'enfants dont il s'occupait avant la guerre. Mais bien vite, sa quête prends l'allure d'une partie de cache-cache avec la mort : Giorgio se retrouve dans un vieil orphelinat bordé de marais inquiétants et de hordes de loups ... Un cauchemar d'enfant où l'amour a les traits de Catherine, une jeune fille fragile qu'on ne peut embrasser sans embrasser la folie ...

Ayant déjà réalisé "La Ballade de la Fée conductrice", Laurent Boutonnat signe ici son deuxième long-métrage, projet qu'il a en tête depuis 1978. Dès 1986, il commence l'écriture d'un scénario dans lequel il est question d'une histoire d'amour entre un homme et une femme, l'homme étant tantôt fou de désir et d'amour et tantôt apeurée par sa femme, dont on ne savait jamais si elle devenait vraiment monstrueuse ou sil c'est lui qui devenait fou. Bref, Boutonnat dira que "C'était un film de terreur psychologique". Le projet est retardé par le succès grandissant de Mylène mais ne met pas de côté le cinéma puisqu'il réalise 14 de ses clips, 14 chefs-d'oeuvre qui lui donneront l'envie de se laisser porter vers le septième art. Ce n'est qu'en 1992 qu'il se lance dans la réécriture du scénario avec son ami Gilles Laurent. Mylène sort "Dance Remixes" et disparaît jusqu'en 1994 où l'on la verra à l'affiche d'un film de Laurent Boutonnat. Ainsi, durant 4 mois, Mylène tournait en Tchécoslovaquie, dans des conditions très rudes. 10 mois seront nécessaires au montage du film qui sortira le 5 octobre 1995, la date du 24 août ayant été oubliée suite à une mauvaise critique qui obligea le réalisateur à remonter le film proposant ainsi une version plus raccourcie (Notons en effet qu'il paraîtrait que plus de 10 heures de film furent tournées, pour n'en garder que 4 puis un plus de 3 heures). Voilà l'histoire de ce film qui a coûtait plus de 80 millions de francs et qui n'a été vu que par 60000 visiteurs, soit 1% des recettes, et ce après 5 mois d'exploitation et malgré la campagne de pub massive. Pourquoi le public n'adhère pas ? Parce que "Giorgino relève de l'interminable feuilleton (3 heures) à deux sous, avec une esthétique qui hésite entre misérabilisme chic et musée Grévin" ou parce que "Laurent Boutonnat reste un pionner. De chantre de l'Imprononçable et de l'Impalpable, il devient aujourd'hui le premier réalisateur de l'Infilmable : rien, mais longtemps". Evidemment, c'est Laurent qui souffrira le plus de cet échec. Il ira même jusqu'à racheter tous les droits et après 4 passages sur Canal +, nous n'entendrons plus parler de Giorgino.

 

Bande originale du film Giorgino
BO du film