Photos du spectacle



Description du live :

Mylène Farmer - Ouverture

"Shut shut shut, shut up !". Telles sont les premières phrases qui débutent le concert. Les grandes portes majestueuses qui cachent le décor s'illuminent en rouge. Une musique religieuse débute suivie par des battements de cœur. Des projecteurs illuminent par à-coups les différents endroits de Bercy. Le public les suit des yeux. Soudain un deuxième "Shut up !" résonne, la musique de "Peut-être toi" débute et toutes les lumières se dirigent sur le plafond : c'est de là que Mylène apparaît. Enfermée dans un cercueil cylindrique en verre et suspendue dans le vide, elle débute sa longue descente jusqu'à la scène centrale en forme de croix. Une fois posée, 6 hommes vêtus de noir l'encerclent et commencent à la soulever. Ils la transportent lentement vers la scène centrale. Une passerelle descend du ciel pour leur permettre d'y accéder. C'est alors que les portes s'ouvrent lentement. Le public est en délire. Les hommes posent le cercueil sur un socle. Celui-ci commence à se soulever pour se retrouver à la verticale. Il s'ouvre, Mylène sort, sourit et débute le concert.

Mylène Farmer - Peut être toi

"Si par mégarde la faute est mienne…". Mylène débute la chanson "Peut-être toi". Le micro à la main, elle s'approche du public. Les écrans et la croix centrale sont illuminés de rouge. Elle finit sa chanson sur les "bam bam bam bam".

Mylène Farmer - XXL

Les premières notes de "XXL" débutent. La salle est plongée dans le bleu. La chanteuse demande au public de taper dans leurs mains. On a droit à une jolie réorchestration de la chanson. Et c'est sans fausse note pour Mylène face à ce titre difficile à chanter. A la fin de la chanson elle demande au public de la reprendre avec elle. La reprise par les fans est magnifique !

Mylène Farmer - Dans les rues de Londres

C'est au tour de "Dans les rues de Londres". Le décor est mis en valeur par des éclairages blanchâtres. Mylène nous offre une version magnifique de cette chanson en live accompagnée par ses choristes qui assurent les chœurs. Les écrans montrent une personne qui danse derrière un voile blanc.

Mylène Farmer - California

Une voiture démarre, la sirène de police se propage et voilà "California" qui débute. Mylène nous offre à nouveau une version lente de cette chanson sous une réorchestration originale. Elle descend lentement les escaliers de la scène. Les écrans et la croix centrale affichent des bandeaux "Crime scene. Do not cross". Durant le pont musical, Mylène dont on n'aperçoit que l'ombre à travers la lumière effectue une chorégraphie avec ses mains.

Mylène Farmer - Porno graphique

Les basses de "Porno graphique" débutent. Le public explose de joie. Mylène est debout de dos sur une plate-forme surélevée et réalise des mouvements avec son poing sur les battements de la musique. Elle se retourne et entame une chorégraphie étrange. Elle n'hésite pas à effectuer des mouvements de bassin et à nous montrer son postérieur sur les paroles "Je t'ai montré mon arrière train, mon céans, mon céans, l'océan…". Tout le long de la chanson, assez énergique, elle effectue une chorégraphie étrange avec son bras droit. Derrière elle, Los Vivancos (groupe de 7 danseurs espagnols) apparaissent. A la fin de la chanson, Mylène chuchote "T'as pas un p'tit mojito" puis disparaît et leur laisse la place. Ensemble ils effectuent un spectacle de claquettes. La salle est déchaînée !

Mylène Farmer - Sans contrefaçon

Une mélodie enfantine débute. Les écrans géants et la croix centrale affichent des signes "masculin - féminin" qui bougent dans tous les sens. Ils s'inscrivent dans une forme de croix qui ressemble étrangement à un jeu de marelle. Mylène apparaît vêtue de plumes noires ainsi que d'un grand chapeau sur la tête. Avec ses danseuses, elle débute la chorégraphie archi-connue de "Sans contrefaçon". La version réorchestrée est énergique, le public semble apprécier ! "Je me fous bien des qu'en dira-t-on, je suis" ? "CAMELEON" reprend le public !

Mylène Farmer - Q.I

Pour la prochaine chanson, "Q.I", Mylène quitte gracieusement ses plumes et son chapeau. Elle entame une chorégraphie inédite avec ses chanteuses. Les écrans géants ont disparus. Mylène demande au public de balancer leurs bras en l'air. Elle leur demande aussi de reprendre avec elle les "tibididi" finaux.

Mylène Farmer - C'est une belle journée

Les écrans géants réapparaissent et affichent les lettres "CUBJ". La musique de "C'est une belle journée" débute. Mylène et ses danseuses entament la chorégraphie originale. La version est dynamique et inédite en live. A noter les dessins du clip sur les écrans qui rendent cette prestation magnifique ! Mylène s'approche du public s'assoie devant eux. Elle disparaît en sautillant comme une enfant. C'est alors que los Vivancos réapparaissent, un peu plus dévêtus pour un deuxième numéro de claquettes !

Mylène Farmer - Ange parle-moi

L'orage gronde et l'on voit sur la croix centrale le sol pivoter pour laisser apparaître un piano. Yvan Cassar monte sur la scène et vient s'installer au piano. Il commence à jouer une mélodie inconnue. Soudain l'on entend Mylène chanter "Parle-moi" et 5 lumières s'illuminent dans le ciel. Les fans n'en croient pas leur yeux : la chanteuse est sur une plate forme volante au dessus de eux : c'est une sorte de lustre en forme de 5 têtes de serpent. Elle passe au dessus d'eux pour interpréter "Ange, parle-moi". Dès que celle-ci s'approche trop près du public, on entend des cris de joie ! Les écrans et la croix affichent des vitraux. La plate-forme se pose enfin sur la scène centrale. Mylène termine sa chanson.

Mylène Farmer - Redonne-moi

C'est alors qu'est amorcé le moment émotion du spectacle. La chanson "Redonne-moi" débute. Seule au milieu de la croix, Mylène chante en regardant le public dans les yeux. On sent dans sa voix l'émotion monter, la voix serrée. Elle peine à terminer le premier refrain. Les yeux sont brillants de larmes. Elle entame le deuxième couplet, incapable de chanter certaines paroles. Les fans l'encouragent et partagent son émotion. Cette fois c'est le public qui termine le deuxième refrain. Mylène remercie le public "Ce sont des moments tellement émouvants pour moi, je vous en remercie !".

Mylène Farmer - Rêver

Yvan Cassar commence les premières notes de "Rêver". D'une voix chuchotante et émouvante, Mylène lui demande de lui laisser une seconde pour évacuer son émotion. Elle commence les paroles. L'émotion semble être dissipée et la chanteuse nous offre une version magnifique sans larmes. "C'est une chanson qui va si bien. Alors maintenant je vous laisse la chanter pour moi." Tout le public en cœur chante une version émouvante et magnifique de cette chanson.

Mylène Farmer - L'autre...

Toujours accompagnée d'Yvan au piano, Mylène entame la chanson "L'autre" qu'elle n'avait pas rechantée depuis le live 1996. A noter que celle-ci a été préférée à "Ainsi soit-je" qui a été abandonnée de la tracklist du concert. La version est encore une fois magnifique. Mylène regarde les fans dans les yeux. Elle fait signe à une fille de monter avec elle. Ensemble, elles terminent la chanson.

Mylène Farmer - Désenchantée

La croix s'illumine en bleu, rouge, jaune. Les premières notes de "Désenchantée" se font entendre. Les danseuses montent sur la croix avec Mylène et commencent la chorégraphie mythique de la chanson. La version est très énergique ! Le public saute et tape dans leurs mains. La passerelle descend du ciel et les musiciens rejoignent Mylène sur la croix centrale. La chanson terminée, Mylène demande au public de reprendre la chanson avec elle. Encore une fois magnifique ! Mylène présente ensuite un à un les musiciens. Puis elle redemande au public de reprendre une nouvelle fois le refrain avec elle ! Magique !

Mylène Farmer - Nobody knows

La chanson "Nobody knows" commence. Mylène seule sur la scène principale entame la chanson. La version est magnifique et la chorégraphie un peu similaire à celle de "Porno graphique". A la fin de la chanson, elle disparaît dans le décor.

Mylène Farmer - Je t'aime mélancolie

Les premières notes très spécifiques de "Je t'aime mélancolie" débutent. La scène principale est illuminée. L'on voit cinq grands liserés blancs. Mylène, surélevée et derrière un immense voile clair débute sa chorégraphie elle aussi mythique. 4 autres danseuses sont également derrière ces voiles. Pour le 2e refrain, Mylène passe devant les voiles qui se mettent à monter à descendre sans cesse.

Mylène Farmer - L'amour n'est rien

"L'amour n'est rien" débute. Les voiles sont remontés et éclairés de rose. Mylène seule sur la scène entame la chanson dans un déhanché coquin. Elle retire lentement sur tout le titre son haut noir.

Mylène Farmer - Déshabillez-moi

C'est alors que débutent les premières notes de "Déshabillez-moi" dans une réorchestration originale. La chanteuse est face à son micro à pied. Elle chante de façon chaleureuse cette chanson qu'elle n'avait pas interprétée en live depuis 1989.  Elle fait sa coquine, notamment pour les paroles "Déshabillez moi, avec délicatesse, en souplesse et doigté" où elle met un doigt à la bouche ! Pour le dernier "Déshabillez moi", elle hurle dans son micro. Les fans n'en croient pas leurs yeux et leurs oreilles et sourient ! "Et vous, déshabillez-vous !".

Mylène Farmer - Les mots

"Les mots", initialement en duo avec Seal, débute. Mylène seule sur scène entame la chanson. Pour la partie de Seal, c'est Abraham Jr. Laboriel, à la batterie qui rejoint Mylène et qui l'accompagne pour ce duo. Les deux voix se marient à la perfection. Derrière eux, les écrans géants les affichent derrière une fine pluie. C'est la première version en live de cette chanson : en un mot magnifique ! Mylène remercie son batteur.

Mylène Farmer - Fuck them all

Los Vivancos réapparaissent sur la scène. Mylène interprête "Fuck them all", les 7 danseurs derrière elle, rejoints par les danseuses habillées en japonaises. La passerelle redescend du ciel et Mylène termine la chanson sur la croix centrale. Elle demande au public de crier les "Fuck them all" avec elle ! Elle présente les danseurs et danseuses qui l'accompagnent. La fin de la chanson est longue : Mylène ne veut pas partir ! Elle danse, tournoie sur elle-même, avec les danseurs, les danseuses. Elle dit enfin bonsoir au public puis disparaît.

Avant que l'ombre...

Elle réapparaît seule sur la scène. Des projecteurs s'allument et le visage de Mylène est projeté sur toute la devanture de la scène, comme si un écran immense avait été placé devant tout. La taille est tellement surprenante que le public se demande ce qu'il se passe. C'est en réalité un rideau d'eau qui coule devant la chanteuse. Le spectacle est impressionnant. Débute alors la chanson "Avant que l'ombre". Mylène entame la chanson, l'image filmée de la chanteuse étant projetée sur la surface gigantesque du rideau d'eau ! Le rideau s'ouvre ensuite en deux dans un réalisme impressionnant. Mylène passe à travers l'ouverture. Un moment magique intervient alors : lorsque la chanteuse prononce le mot "passé" dans les paroles "Mais laisser le passé redevenir le passé, passé, passé…", le même mot est affiché grâce à l'eau qui tombe ! Absolument magnifique ! Derrière elle, de chaque côté de l'escalier s'illuminent en rouge d'énormes chandeliers. Sublime ! Mylène finit la chanson puis se retourne et repasse par le rideau qui se ferme derrière elle. Cela annonce la fin du spectacle. Dans le rideau d'eau s'affiche maintenant une silhouette de la chanteuse. Le public n'en croit pas ses yeux.

Avant que l'ombre...

Mylène monte lentement les marches derrière elle. Elle commence à retirer sa robe et se retrouve en culotte et soutien gorge doré. De loin, le public la croit nue. Derrière elle de la fumée apparaît, elle commence à lever la main. Lentement, les portes commencent à se refermer… Le public est en train d'assister aux dernières secondes du spectacle. La musique dure, dure, tout va lentement, mais finalement c'est la fin : les portes se ferment !

C'est un final magnifique auquel le public a eu droit, le plus beau de tous ses concerts ! Le rideau d'eau et les mots qui apparaissent à travers ont rendu ce moment absolument magique ! Mylène pour ses 13 concerts uniquement à Bercy (le spectacle étant intransportable) a vraiment mis le paquet en donnant un cadeau sublime, inoubliable, magique, émouvant… Les 2 heures du spectacle sont déjà finies ! Elle prouve encore une fois qu'elle est la reine des spectacles ! Merci Mylène !

 

Staff :

Production du spectacle : Thierry Suc
Conception et direction artistique du spectacle : Mylène Farmer
Conception du décor : Mark Fisher (Stufish Co)
Création des costumes : Franck Sorbier
Direction musicale et arrangements pour la scène : Yvan Cassar
Conception des images de scène : Alain Escalle pour Cheval de Troie
Conception des lumières : Fred Peveri
Son salle : Stéphane plisson
Coiffure : John Nollet
Maquillage : Carole Lasnier
Chorégraphies : Mylène Farmer
    Sauf "C'est une belle journée" : Mylène Farmer et Christophe Danchaud
    Sauf "Fuck them all" : Los Vivancos
Coordinateur chorégraphique : Christophe Danchaud
Coach vocal : Malcolm Walker

Danseuses : Ayo Berner Jackson, Christine Dejesus, Khetanya Jati Henderson, Tiffany Howard, Sharaya Howell, Edara Johnson, Christianna Toler, Naimah Willoughby
Danseurs : Los Vivancos
Claviers : Yvan Cassar, Eric Chevalier
Guitares : Peredur Ap Gwynedd, Milton Mc Donald
Basse : Paul Bushnell
Batterie : Abraham Laboriel Jr.
Percussions : Nicolas Montazaud
Choristes : Esther Dobong'Na Essienne, Johanna Manchec
Photos : Claude Gassian

 

Les dates :

13 concerts à Paris Bercy :

Vendredi 13 janvier 2006
Samedi 14 janvier 2006
Dimanche 15 janvier 2006
Mardi 17 janvier 2006
Mercredi 18 janvier 2006
Vendredi 20 janvier 2006
Samedi 21 janvier 2006
Dimanche 22 janvier 2006
Mardi 24 janvier 2006
Mercredi 25 janvier 2006
Vendredi 27 janvier 2006
Samedi 28 janvier 2006
Dimanche 29 janvier 2006

- retour -