- retour -

Magazine :Le Parisien
Article :Mylène attise les clics
Paru le :20 Novembre 2010


Mylène attise les clics


"Plus tu cliques, plus j'en montre" : c'est en gros la promesse de Mylène Farmer faite à ses fans sur Internet. Avant la sortie de son nouvel album “Bleu Noir”, le 6 décembre 2010, la chanteuse invente une nouvelle forme de teasing. Sur le site éphémère dédié au disque (www.mylenefarmer-bleunoir.com), elle en dévoile petit à petit des extraits ou des images, à une condition : que les compteurs s'affolent !

Plus qu'un inédit à découvrir… peut-être dès ce week-end
Vu l'appétit dévorant des adeptes de Mylène, la cible est déjà quasiment en vue : en deux semaines, 350000 visiteurs uniques (sur 1,5 million de visites) ont cliqué, permettant à douze éléments d'apparaître : la liste des 12 titres qui figureront sur l'album, des photos, le clip du premier single “Oui mais... non”, des extraits de chansons… Résultat : il ne reste plus qu'un inédit à découvrir, le clip du morceau “Leila”, qui apparaîtra sitôt atteint le seuil des 400000 visites ; ce qui devrait se produire ce week-end.

« C'est la première fois qu'un artiste utilise ce procédé », confie-t-on chez Polydor/Universal. L'idée est venue de l'agence de Webdesign la Jungle, qui avait déjà travaillé pour Mylène Farmer. « C'est aussi la première fois que Mylène Farmer en dévoile autant avant la sortie d'un album », souligne la maison de disques. La diva rousse est en effet célèbre pour son goût du secret. Mais en ces temps troublés pour les ventes de disques, aguicher le public en amont ne peut pas faire de mal…


Une chose est sûre : le site “Bleu Noir” s'éteindra le jour de la sortie du disque. Un CD qui marque une petite révolution pour Mylène, puisque son partenaire historique, Laurent Boutonnat, n'y a pas participé. La chanteuse a cette fois fait appel à une dream team anglo-saxonne : Moby, le groupe Archive et RedOne, le producteur de Lady Gaga. A 49 ans, la reine de la pop française n'a visiblement pas l'intention de se laisser doubler.

Thierry DAGUE






Mylène attise les clics




- retour -